Procédure prud’homale au casino Croisette de Cannes.

L

Bonjour,

Les prévisibles méandres judiciaires de cette procédure n’étant pas terminés. Je viens quand même vous indiquer dans quel état et à quelle étape elle se trouve en ce moment.

D’ailleurs, vu la situation, on devrait plutôt évoquer étape au pluriel.

Puisque, si les syndicats CFDT, CGT et CFDT avaient préféré choisir un autre avocat que le nôtre. Ce choix n’a malheureusement pas été couronné de succès.

De même, tout aussi malheureusement, que cet avocat, ancien bâtonnier du Barreau de Grasse, malade depuis quelques années, est mort récemment et prématurément étant donné son âge.

Donc, en son Arrêt du 2 décembre 2014, la Cour d’appel d’Aix-en-Provence a débouté les 64 salariés, représentés par les syndicats nommés, de toutes leurs demandes.

Puis, selon ce qu’il m’a été indiqué, devant les frais supplémentaires que la poursuite de la procédure occasionnait, seule une grosse vingtaine de ces demandeurs s’est pourvue en Cassation.

Quant aux 160 salariés/retraités/hoirs qui avaient préféré voir leurs droits être défendus par nos avocats. Ayant été contraints d’emprunter une voie judiciaire jugée, dès le départ, inappropriée par leurs conseils. Ils ne se retrouvent donc plus devant le Conseil des Prud’hommes de Cannes, celui-ci ayant renvoyé leurs dossiers devant le TI de Grasse.

Comme les conclusions ont été déposées début juin par les parties, on devrait donc bientôt connaître la date à laquelle l’audience aura été fixée.

Faut-il rappeler que l’origine de cette affaire se situe en 1991. Que l’actuel président du Groupe Barrière a été définitivement condamné pour abus de biens sociaux en 2009. Et, que pour des raisons que je ne vais pas commenter ici, il s’est déjà, en partie tiré d’affaire.

Reste à espérer que la suite lui sera moins favorable et que les salariés, retraités, hoirs qui ont fait confiance à FO et ses conseils pour assurer leur défense.

Seront rétablis dans leurs droits en obtenant réparation de la spoliation de leur droit à la participation qu’ils ont subie à la suite de la frauduleuse opération d’achat de l’hôtel Gray d’Albion.

Salut amical et très bon été à tous. salut

Author: Ava Bishop